Accueil » les photographes photographiés » Louise Dahl-Wolfe

Louise Dahl-Wolfe

archives

juillet 2010
D L M M J V S
« Avr    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Entrer votre courriel pour vous inscrire

Rejoignez 11 autres abonnés

L’oeuvre d’Anne Brigman incite Louise Dahl à s’intéresser à la photographie dès 1921. Pendant ses quarante ans de carrière, elle explore de nombreuses avenues: portraits, photo-reportages, photographie de mode.

Je l’ai « rencontrée » à travers une des photos exécutées par Yale Joel lors de son reportage pour Life en 1947: Americans in Paris.

.

Yale Joel, Louise Dahl-Wolfe, Paris 1947

Yale Joel, Louise Dahl-Wolf 1947

.

.

Au bout de sa longue carrière de photographe, elle aura ces paroles surprenantes (datées de 1984):

I believe that the camera is a medium of light, that one actually paints with light. In using the spotlights with reflecting lights, I could control the quality of the forms revealed to build a composition. Photography, to my mind, is not a fine art. It is splendid for recording a period of time, but it has definite limitations, and the photographer certainly hasn’t the freedom of the painter. One can work with taste and emotion and create an exciting arrangement of significant form, a meaningful photograph, but a painter has the advantage of putting something in the picture that isn’t there or taking something out that is there. I think this makes painting a more creative medium.

/…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :