August Sander, une introduction

Une histoire à suivre, en ce qui me concerne… August Sander, photographe allemand dont l’œuvre documentaire est phénoménale.

Imogen Cunningham lui a rendu visite en 1960…

Imogen Cunningham, August Sander, 1960

cunningham, sander, 1960

© Imogen Cunningham Trust

cunnhingham, sander, 1960

© Imogen Cunningham Trust

Source des photos: le site Photo Liaison maintenu par Meg Partridge, petite-fille d’Imogen.

/…

Edward Weston… et fils

Imogen Cunningham a exécuté de nombreux portraits de ses collègues et amis. Parmi eux, j’ai été frappée par ceux d’Edward Weston et de son fils Brett Weston datés de 1922, c’est à dire à la veille (ou presque) du départ de Weston pour le Mexique en compagnie de Tina Modotti.

Edward Weston est photographié ici avec Margrethe Mather, une autre photographe à découvrir!

Imogen Cunningham, Edward Weston et Margrethe Mather, 1922

cunningham, weston, 1922

© Imogen Cunningham Trust

Peut-être ce portrait de Brett Weston, fils d’Edward, a-t-il été pris le même jour? Brett accompagnera son père au Mexique et y fera son apprentissage avant de devenir un formidable photographe lui-même.

Imogen Cunningham, Brett Weston, 1922

cunningham, brett weston, 1922

© Imogen Cunningham Trust

Pour aller plus loin:
Le site de la famille Weston est à visiter absolument! Comment manquer trois générations de photographes marquants? En complément:
The Brett Weston Archive présente le travail de Brett de façon approfondie, et le site de Kim Weston, celui de Cole et de Kim Weston.

Pour démêler cela: Brett et Cole sont les fils d’Edward, et Kim Weston, le fils de Cole.

/…

Man Ray, par Cunningham

Imogen Cunningham a laissé de nombreux portraits d’autres photographes. En voici un de Man Ray que je trouve très beau, pris lors d’un séjour d’Imogen à Paris dans les années ’60.

Man Ray, Photographer, Paris, 1961

Cunningham, Man Ray, 1961

© Imogen Cunningham Trust

Étant ce qu’elle semble avoir été, pourquoi se priver d’expérimenter et de jouer à la manière de Man Ray?

A Man Ray Version of Man Ray, 1960

Cunningham, Man Ray, 1961

© Imogen Cunningham Trust

/…

Imogen Cunningham: quelle découverte!

Beaucoup de temps depuis mon dernier billet! Je n’ai pas manqué pourtant de continuer d’aller de découverte en découverte.

Une de celles qui m’a retenu le plus longtemps, qui me retient encore en fait, c’est Imogen Cunningham.
Imogen que j’avais rencontré le temps d’un portrait qu’elle a fait d’Alfred Stieglitz alors qu’elle séjournait à New York. (voir ce billet)

Pourquoi ne pas entrer dans le vif du sujet et commencer par une série d’autoportraits. Un petit rappel: Imogen Cunningham (1883-1974) est née à Portland, elle est vraiment devenue photographe en 1905 et à 92 ans elle entreprenait son dernier projet majeur: une série sur les nonagénaires. Ce livre sera publié après son décès.

Un autre rappel: les photos présentées dans ce blogue sont sous copyright détenu par le Imogen Cunningham Trust. Il ne faut pas manquer de faire le détour par le site officiel.

Jeune, fantaisiste et romantique…

Self-portrait in 1863 Costume, 1909

Cunningham, self-portrait, 1909

© Imogen Cunningham Trust

Self-portrait, 1910

Cunningham, self-portrait, 1910

© Imogen Cunningham Trust

… et professionnelle!

Self-portrait with Camera, 1912

Cunningham, self-portrait, 1912

© Imogen Cunningham Trust

Self-portrait with Korona View, 1933

Cunningham, self-portrait, 1933

© Imogen Cunningham Trust

Savoir garder la pose avec tout ce qui s’est passé en 42 ans…

Self-portrait, 1932 et Self-portrait, 1974

Imogen Cunningham Trust

Le temps encore qui sépare la jeune mère avec son fils aîné et l’éternellement jeune grand-mère…

Self-portrait with Gryff, 1917

Cunningham, self-portrait, 1917

© Imogen Cunningham Trust

Self-portrait with Grandchildren in Funhouse, 1955

Cunningham, self-portrait, 1955

© Imogen Cunningham Trust

Pour finir, celui-ci comme introduction à une série de portraits en reflets…

Self-portrait, Denmark, 1961

Cunningham, self-portrait, 1961

© Imogen Cunningham Trust

/…

Regards sur Alfred Stieglitz

Alfred Stieglitz a souvent été photographié; un signe assurément de la considération dans laquelle le tenaient ses collègues. Il faudrait dire plutôt ses fans! Il s’agit donc des regards que portent des disciples sur leur maître. Je n’ai, jusqu’à présent, pas trouvé de disciples photographiés par le maître!

Pour aujourd’hui, un très beau portrait exécuté par Frank Eugene dont le titre original est: Alfred Stieglitz, Esquire. Photographer and Truthseeker

Frank Eugene, Portrait d’Alfred Stieglitz, 1899

Eugene, Portrait de Stieglitz, 1899

.

Frank Eugene est supposément l’auteur aussi de ce cliché réunissant quatre photographes majeurs, de gauche à droite: Eugene lui-même, Stieglitz, Kühn et Steichen examinant une photo d’Eugene.

Frank Eugene, Eugene, Stieglitz, Kühn et Steichen, 1907

Eugene, Stieglitz, Kühn et Steichen, 1907

.

J’ai retrouvé peu d’autoportrait, en voici un daté tantôt de 1910 tantôt de 1915:

Alfred Steiglitz, Autoportrait, 1915

.

Et pour aujourd’hui, je terminerai par un portrait plus tardif exécuté par Imogen Cunningham en 1934. La photo a été prise à la galerie An American Place, Stieglitz se tient devant Black Iris, un tableau de son épouse Georgia O’Keeffe.

Imogen Cunningham, Portrait de Stieglitz, 1934

Cunningham, portrait de Stieglitz 1934

© Imogen Cunningham Trust

À venir: Ansel Adams, Carl van Vechten, et d’autres…

/…